Cigal Gabay, M.Ed.

(Aller à la Version Française)

Cigal completed her B.Ed. from The University of Western Ontario in Canada, and went on to obtain her Master’s degree from McGill in Montreal. During her Master’s program. she did her stage in an outpatient child psychiatry program in Montreal. After completing her Masters degree, she moved to Vancouver and completed a two year Family Systems Therapy program.

In Vancouver, Cigal began her career working at residential treatment center for children who had been emotionally, physically and sexually abused and were wards of the State. There she worked as a treatment teacher on a multidisciplinary team for five years. She created individualized learning programs for each one of her students and taught sexual abuse prevention classes, as well as anger management and social skills . She worked closely with each child and their parents/foster parents to ensure that each child reached his/her highest potential. Next, Cigal moved on to three inner city schools, where she worked as a school counselor and continued to teach sexual assault prevention and anger management both in individual and group settings. Cigal made it a point to connect with each child in their "language".

Upon arriving in Israel in the summer of 2004, Cigal was trained to work with Professor Reuven Feuerstein as a mediator in Instrumental Enrichment, in the International Department of his Center. Most of the children and families she worked with came for a short stint from France or the United States. Next, Cigal worked at Nefesh B’Nefesh as a Pre-Aliyah Counselor, talking to prospective Olim about the beauty and the challenges of making Aliyah and how to ensure a most successful klita. After a couple of years at Nefesh B’Nefesh, Cigal returned to the school setting, working both as an English teacher for children of Olim, as well as a school counselor. In her role as school counselor, Cigal shared her acquired knowledge, experience and skills around sexual abuse prevention with Israeli children and their parents. In addition, Cigal served as a support for children whose parents were in the process of going through divorce.

Cigal had made Aliyah as a single woman and she met her husband in Israel. Soon after their wedding, they moved to Ramat Beit Shemesh, where Cigal spent one year working as a boys’ high school English teacher and then took a hiatus to build and grow her family. While raising her 3 small children, Cigal volunteered for Magen, a non-profit organization in Bet Shemesh that aims to teach prevention of sexual abuse through education and awareness. Cigal taught prevention workshops to parents, giving them the tools to talk to their children about how to stay safe from predators. In addition to her work with sexual abuse prevention, Cigal has created an online support group for women who are either contemplating, in proceedings or already divorced.

Cigal speaks three languages: English, Hebrew and French. This allows for her to connect with various people from various cultures with ease and comfort. Her warm, sensitive and professional presence allow and encourage the people in front of her to want to work through their challenges and improve their current lives.

(Go to English Version)

Cigal a obtenu sa licence en éducation spécialisée à l’université de Western Ontario au Canada et a passé son Masters à McGill à Montréal. Pendant son Masters, elle a fait son stage dans un centre de consultations psychiatriques externes pour enfants à Montréal. Après l’obtention de son Masters elle est partie vivre à Vancouver et s’est investie dans un programme de thérapie systémique familiale pendant deux ans.

A Vancouver, Cigal a commencé sa carrière dans un centre de traitement pour enfants ayant été émotionnellement, physiquement ou sexuellement maltraités et sous tutelle de l’état. Elle y a travaillé en tant que thérapeute et enseignante dans une équipe pluridisciplinaire pendant 5 ans. Elle a mis en place des programmes d’éducation personnalisés pour chacun de ses élèves et a donné des cours de prévention d’abus sexuels de même que des cours sur la gestion de la colère et la socialisation. Elle a travaillé en étroite collaboration avec chaque enfant et ses parents / beaux-parents pour tout mettre en œuvre pour que l’enfant atteigne son potentiel maximum. Ensuite, Cigal a poursuivi sa carrière dans trois écoles du centre-ville, où elle a travaillé en tant que psychologue scolaire et a continué à enseigner la prévention des abus sexuels et la gestion de a colère, à la fois dans des groupes et au niveau individuel. Pour Cigal il était primordial d’établir un contact avec chaque enfant dans "sa langue".

A son arrivée en Israel en 2004, Cigal a suivi une formation avec le Professeur Reuven Feuerstein pour être médiatrice en IE (Instrumental Enrichment, méthode développée par le Professeur Feuerstein) dans le département international de son centre. La plupart des enfants et familles avec qui elle y a travaillé venaient pour un court séjour depuis la France ou les Etats Unis. Par la suite Cigal a travaillé chez Nefesh B’Nefesh en tant que conseillère avant l’alyah- sa tâche étant de parler aux futurs immigrants de la beauté et des défis de l’alyah, et de leur expliquer comment s’assurer une intégration réussie. Après deux ans chez NefeshB’Nefesh, Cigal est retournée dans le cadre scolaire, pour travailler, à la fois comme professeur d’anglais pour des enfants d’olims et psychologue scolaire. Dans sa fonction de psychologue scolaire, Cigal a fait partager les connaissances, l’expérience et le savoir-faire qu’elle avait acquis à propos de la prévention des abus sexuels avec les enfants israéliens et leurs parents. De plus, Cigal servait de soutien aux enfants dont les parents étaient en instance de divorce.

Cigal a fait son alyah en tant que célibataire et elle a rencontré son mari en Israel. Peu après leur mariage, ils ont emménagé à Beit Shemesh où Cigal a passé un an à travailler dans un lycée de garçons en tant que professeur d’anglais, puis elle a pris une pause pour bâtir une famille et élever ses enfants. Tout en élevant ses trois jeunes enfants, Cigal a fait du volontariat pour l’organisation à but non lucratif Magen à Beit Shemesh, dont le but est d’enseigner la prévention des abus sexuels par l’éducation et la prise de conscience. Cigal a animé des ateliers de prévention pour les parents, pour leur donner les moyens d’expliquer à leurs enfants comment rester à l’abri des prédateurs. En plus de son travail sur la prévention des abus sexuels, Cigal a créé un groupe de soutien pour la femme qui soit, envisagent, ou sont déjà en instance de divorce ou divorcées.

Cigal parle trois langues: anglais, hébreu et français. Cela lui permet d’établir des liens avec des personnes variées de cultures diverses avec aisance et facilité. Sa présence chaleureuse, sensible et professionnelle encourage les personnes en face d’elle à vouloir relever leurs défis pour que leur vie soit meilleure.